2020 - CAPETV
a


Don’t _miss

Wire Festival

 

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam blandit hendrerit faucibus turpis dui.

Un numéro unique

05 49 61 75 70

<We_can_help/>

Que recherchez-vous?

novembre 2020

Ce mois-ci, nous avons interviewé Mme Emilie Bun Chauvet, psychologue à Buxerolles et Mme Isabelle Fernandes Lopes, diététicienne à Nouaillé-Maupertuis. Elles sont intervenantes dans le programme de CAPETV depuis 2019 et nous livrent aujourd’hui leur témoignage sur l’animation de l’atelier transversal “Mon état de santé, pouvoir en parler”.

Atelier Mon état de santé2

Qu'est ce qui vous motive à animer des ateliers du programme CAPETV ?

Emilie Bun Chauvet, psychologue : ” Ce qui me motive c’est la rencontre et la dynamique de groupe. J’ai animé du groupe durant 7 années et l’interaction qui existe au sein d’un groupe est motivante. Les échanges sont riches et font beaucoup avancer.

De plus, le groupe répond bien à l’objectif de l’ETP, à savoir rendre le patient acteur de sa prise en charge. Les ateliers du CAPETV sont très bien adaptés pour faire participer les patients. ”

Isabelle Fernandes Lopes, diététicienne : ” Je suis persuadée que la prévention reste une approche plus intéressante à long terme que le curatif. L’animation d’un groupe est plaisante et permet d’aborder les choses différemment avec les patients. L’idée d’intervenir avec un patient expert est un gros plus. “

Quelle est, selon vous, la place des ateliers transversaux dans le parcours du patient ? (Ateliers qui regroupent des pathologies différentes avec une thématique commune, exemple : `` Mon état de santé, pouvoir en parler »)

Emilie Bun Chauvet, psychologue : ” Les ateliers transversaux sont très utiles car ils permettent aux patients de rencontrer d’autres pathologies chroniques; ils enrichissent les échanges ! Durant certains ateliers, j’ai pu observer une prise de recul chez certaines personnes par rapport à leur maladie chronique; peut-être permettent-ils de relativiser par rapport aux contraintes de leur pathologie en découvrant celles des autres ? C’est particulièrement le cas dans l’atelier “Mon état de santé, pouvoir en parler!”. ”

Isabelle Fernandes Lopes, diététicienne : ” Peut-être que ces ateliers dans un début de parcours permettent de se sentir plus à l’aise car les patients ne s’exposent pas réellement. “

Comment vous êtes-vous approprié le guide et les outils pédagogiques pour l'animation des ateliers ?

Emilie Bun Chauvet, psychologue : ” Le déroulé pédagogique et les outils sont très faciles à s’approprier. Ils sont ludiques et beaucoup d’images sont utilisées; ce qui facilite la verbalisation.

De plus, avec la formation ETP, il est plus facile d’animer les ateliers. L’animation en binôme est également intéressante, chaque animateur peut rebondir sur ce qu’a dit l’autre. Les patients interagissent également et apportent beaucoup aux ateliers. Le déroulé et les outils nous permettent de suivre une ligne de conduite même si on peut de temps en temps sortir du cadre pour s’adapter au mieux au groupe. ”

Isabelle Fernandes Lopes, diététicienne : ” Je garde la trame et les outils pédagogiques proposés par CAPETV mais je ne suis pas toujours à la lettre le déroulé, c’est-à-dire que quelquefois je me laisse la possibilité d’aborder différents thèmes. “

Quels sont vos retours d'expérience après l'animation de ces premiers ateliers ?

Emilie Bun Chauvet, psychologue : ” Les premiers retours sont plutôt positifs tant pour la co-animation et les échanges ! Les thèmes abordés sont également très intéressants et variants.

Dommage que le confinement ait ralenti la lancée de ces ateliers sur Buxerolles. Mais il faut rester optimiste, l’important c’est d’y apporter notre envie et notre dynamisme ! ”

Isabelle Fernandes Lopes, diététicienne : ” Personne à ce jour ne m’a fait de retour négatif. Le plus positif étant lorsque les groupes sont plus fournis et que deux professionnels animent, car les échanges sont plus riches. “